Too Many Zooz – Subway Gawdz

C’est un style conceptuel dont je vais vous parler aujourd’hui. Un truc multi-instrumental que je mettrais normalement à publier le dimanche plutôt car c’est le jour dédié à la « musique du monde » entre autres mais ces trois mecs définissent eux-même leur musique comme étant de la « Brass House« , donc va pour le vendredi.
Questlove, le batteur de The Roots disait que son groupe avait commencé de la même manière que celui-ci commence à percer. Ce sont trois cramés de musique qui, avec trois instruments, nous sortent des sonorités frénétiques parfois stridentes sur un rythme lui aussi très soutenu ! On s’est servi de cet album avec des potes pour faire de la vidéo et de la cuisine si vous voulez savoir.

http://www.vibrationclandestine.com/musique/too-many-zooz-9509/

https://www.facebook.com/toomanyzooz/about/

Pas mal des images que l’on trouve d’eux sur le net sont tirées de vidéos, amateurs pour beaucoup, d’eux en train de jouer dans le métro (de New-York hein !), leur « lieu totem » disons (oui oui certains ont un animal, bah eux c’est un lieu). C’est assez frénétique comme musique, et on ose imaginer l’énergie qu’ils dégagent sur scène, et par ailleurs il est compréhensible que chez soi, ça devienne vite prise de tête mais bon…chacun sa pratique de la musique, moi même chez moi ça me plait grave. En tout cas, ils ont débuté en tant que trio en 2013 donc c’est assez récent mais à l’instar de groupes énergiques qui (re)font parler d’eux (style Prophets of Rage sur lesquels ont a parlé il y a peu), ils nous donnent l’impression de jouer justement sur cet aspect énergique, presque hyperactif en fait. C’est une musique qui illustre bien selon moi les pulsions du corps que l’on cherche à extérioriser, surtout durant un concert, sauf qu’eux ont l’avantage de chercher à faire ça dans un lieu public, le métro. Même en s’étant levé du pied gauche, en ayant renversé son café sur sa chemise et en laçant ses pompes à l’envers, j’imagine tout à fait le mec de mauvais poil croiser TMZZ et arriver malgré tout avec la pêche au boulot !

Du coup on a beau dire ce qu’on veut, le métro new-yorkais est toujours à l’origine de la montée de certains talents, tous styles confondus (je pense au graffiti également) et si on regarde l’interview que Too Many Zooz a donné pour 20Minutes, eux-mêmes se considèrent différents de par leur approche de la musique. Et les chiffres appuient leur « ascension fulgurante » pour reprendre les termes de 20Minutes.
En espérant vous avoir donné envie, je vous laisse avec leur EP « Fanimals«  d’une vingtaine de minutes et sorti en 2014 (Iframe-lien en bas de l’article). J’ai choisi celui-ci pour sa couverture qui reste dans le thème animal qu’ils affectionnent.
Enjoy !

https://youtu.be/Kt-GnSNwpJA

Rédacteur: Anto!


0 commentaire

Recent Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>