AFYao

Quantic presenta Flowering Inferno – Dog with a Rope

Vous allez me dire que j’aurais pu mettre Quantic dans la catégorie électro, si on prend Time Is the Enemy, etc… Ok je suis d’accord mais moi je vais vous parler d’un album peut-être un peu moins connu mais qui mérite tout autant qu’on s’y arrête ! C’est dimanche, on a besoin de soleil, de chiller, de calme et de douceur… Dog with a Rope est parfait pour ça, cale toi dans ton canapé, ferme les yeux et laisse toi emporter !

Je continu sur mon idée de vous parler de ceux qui font la musique latino-américaine aujourd’hui, et je ne pouvais pas ne pas vous parler de Quantic et de cet album sorti en 2010. C’est un de ces disques découvert un peu par hasard que je n’ai jamais vraiment oublié et qui m’a amené vers d’autres horizons musicaux. L’album est mené par un collectif : Flowering Inferno et créé par Quantic, d’où le Quantic presenta Flowering Inferno

Quantic alias Will Holland pour ceux qui ne connaissent pas c’est un dj, producteur de musique et multi-instrumentiste (guitare, piano, accordéon, orgue…) anglais installé depuis quelques années maintenant en Colombie, dans la magnifique ville de Cali. Ses influences vont du Jazz en passant par la Bossa Nova, la Salsa, le Funk, la Soul et bien d’autres qu’on retrouve au fil des chansons qui composent cet album.

C’est à Cali, ville d’adoption du Dj touche à tout, que Dog with a Rope a été enregistré. Plusieurs grands noms de la musique latines et afro-latino ont participé à ce disque: le pianiste péruvien Alfredo Linares ou la chanteuse colombienne Nídia Góngora pour ne citer qu’eux. Le pari de Will Holland de nous faire voyager est réussi, les rythmes nous transportent autant à Cuba qu’en Jamaïque. Ça sent le soleil, l’art de vivre latin, la bonne humeur…

C’est le genre d’album où chaque chanson s’enchaîne parfaitement, aucune n’est moins bien que les autres, tu peux ne pas aimer certaines mais elles se laissent quand même écouter. Toutefois, Dog with a Rope recèle à mon sens de quelques pépites musicales dont Cumbia Sobre el Mar fait partie. La « cumbia sur la mer » donc si l’on traduit le titre, est une reprise d’un thème original composé par le compositeur colombien Rafael Mejia en 1962. C’est presque devenu un classique en Amérique Latine tellement ce thème est connu, le reprendre un fois de plus, était un pari risqué que Quantic et son Flowering Inferno ont relevé à la perfection. C’est certainement un des morceaux les moins dansants de l’album mais le mariage entre cumbia et reggae ne pouvait pas mieux fonctionner.

Enfin, si je devais choisir d’autres chansons dans cet album, ça serait probablement No Soy del Valle ou Swing Easy. Mais je vous conseille vraiment d’écouter Dog with a Rope dans son intégralité. On y retrouve une fois de plus le talent de Quantic à nous emmener dans des contrées lointaines sans bouger de chez soi. L’album est en écoute intégrale sur YouTube alors pourquoi se priver ! Et comme j’aime rendre les choses simples, vous trouverez le lien à la fin de l’article les amis, plus d’excuse !

Rédacteur: Marine


0 commentaire

Recent Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>