yann tiersen

La noyée – Yann Tiersen

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je ne vous parle pas d’une bande originale complète, mais juste d’un extrait. Et c’est pour mieux m’attarder sur La noyée, extrait de la bande originale du Fabuleux destin d’Amélie Poulain, composée par Yann Tiersen.

De ce film, on ne retiens souvent que la mélancholie de la Comptine d’un autre été ou la poésie de La valse d’Amélie. Pour ma part, c’est la frénésie de La noyée qui me touche le plus. Il faut dire que lorsque j’ai entendu cette musique pour la première fois, je n’avais pas vu le film. Et l’amie qui me l’a faite découvrir m’avait dit qu’elle reflétait assez bien l’ambiance globale. Elle avait raison.

L’extrait intervient à un moment du film où Amélie se découvre une envie d’aider les gens. La musique va décrire la graduation de l’enrichissement que lui amène le fait d’aider son prochain. Mais on y ressent également le plaisir enivrant que prend l’homme aveugle qu’elle décide d’aider, et à qui elle fait découvrir le monde à travers ses yeux à elle.

La musique commence par un rythme sautillant d’accordéon sur Amélie qui marche au ralenti dans la rue. Puis un thème plus lyrique vient sy ajouter. Lorsqu’elle prend l’aveugle par le bras, tout s’emballe. A l’accordéon vient s’ajouter des violons qui jouent un nouveau thème à plusieurs voix, avec toujours le même rythme derrière. Puis l’accordéon se lance dans des arpèges frénétiques pendant que les violons reprennent le premier thème, plongeant la scène dans un tourbillon appuyé par les descriptions détaillées d’Amélie. Après quoi tout s’emmele. On ne sait presque plus qui joue quoi. Les violons appuient les temps par des coups d’archet à l’unisson pendant que l’accordéon développe un troisième thème sur un enchainement de notes très rapides en arrière plan. Tout semble doublé par l’autre instrument, plongeant les spectateurs et les personnages dans une sorte d’extase.

 

ici

 

Il arrive parfois qu’on soit plus touché par une scène lors d’un deuxième visionnage. J’ai eu les larmes aux yeux en voyant celle-ci pour la deuxième fois, sachant pourtant parfaitement à quoi m’attendre. Comme quoi, au cinéma, tout est possible !

 

http://www.youtube.com/watch?v=zjL5KjoYADw

Rédacteur: Félix


0 commentaire

Recent Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>