Holderlin traum

Hölderlin’s Traum

Sans établir de relation de supériorité entre les musiques Rock du siècle dernier et de nos jours, je dirai tout de même que vulgairement, on pourrait séparer ce genre en deux grandes castes : Le monde et… les Allemands, même s’il y a bien sûr des exceptions.

Premier album du groupe Hölderlin (ensuite Hoelderlin) de 1971, cet album appartient à un autre monde. D’une légèreté sans pareil avec quelques côtés quelquefois oppressants et/ou tragiques (comme dans « Requiem Fur Einen Wicht » ), cet album est fluide, un ruisseau clair, pur et coloré sans un narcisse se contemplant à la surface de celui-ci. Un album complet mais sans prétention.

 
Cette fluidité est garantie par la cohésion de chaque son, pas un instrument ne prend le dessus sur un autre, le tout dépasse l’unité, et de loin. La voix fine, douce et angélique de Nanny DeRuig ne fait que renforcer cette légèreté musicale*, tout en permettant à cet album de pénétrer le réel afin de le transformer, et nous voilà dans un monde inconnu. Une immaculée perversion de nos sens, nous faisant ressentir et imaginer un voyage nouveau.

 
Cet album, même s’il est découpé en plusieurs morceaux, ne forme qu’une seule et même musique, prenant sa place au panthéon des chefs d’œuvres du style allemand des années 1970, d’après mon humble avis bien entendu.
Dans cet Album, ce ne sont pas les musiciens qui jouent avec leurs instruments, mais bien les instruments qui se jouent et des musiciens, et de nous.

Je vous laisse maintenant découvrir, seul ou à plusieurs, un Album qui je l’espère vous fera autant d’effet qu’a moi.

*Sans oublier Peter Kaseberg, mais sa présence est un peu anecdotique au niveau de la voix.

Rédacteur: Alexis


0 commentaire

Recent Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>