Graffiti

GRAFFITI FISH – Manipulation Through Fear

Graffiti Fish c’est l’histoire d’une évolution musicale, de l’affirmation d’un univers. Cet univers c’est celui de Valentine, chanteuse guitariste qui a écumée les scènes lilloises et de la région avec ses différentes formations, notamment Flight Error. Le groupe livre une musique pêchue et bien écrite qui leur ouvre les portes de plusieurs scènes locales sympathiques comme l’Open Estival, la MDE où le RockFort Festival.

En parallèle de Flight Error Valentine se lance dans un projet solo ou elle peut concentrer toutes ses inspirations : Graffiti Fish. Au delà de la patte Rock Anglais toujours présente on voit l’arrivée de nouvelles influences électronique et hiphop qui lui permettent de créer une musique totalement différente de celle présentée en groupe. Valentine lâche alors la guitare pour un ordi et un clavier et compose l’EP Knots in the Brain avec l’aide de Vincent Vieville au mixage. (Toujours dispo sur le SoundCloud de Graffiti Fish).

Et c’est de la ré-adaptation de cet EP que nous allons parler aujourd’hui. Intitulé Manipulation Through Fear, ré-arrangé avec l’aide de Bérenger (Multi-instrumentiste cordes) Jean-Luc (bassiste) et Sylvain (batteur) membres ou proches du groupe SPAENK cet EP n’a rien à voir musicalement avec Knots In The Brain (alors que pour rappel si t’as pas suivi c’est les mêmes morceaux). Si le premier est un projet éléctronique, hivernal, parfois lancinant parfois dans la rage, Manipulation Through Fear est plus estival, gai, dans une ambiance Jam acoustique dans un parc au soleil. Avoir réussi à changer totalement d’univers et d’ambiance des morceaux réussis c’est casse gueule, mais là c’est super bien fait !

Si cette ré-adaptation a été possible grâce à de très bons musiciens (mention spéciale à Bérenger qui a une polyvalence assez folle) elle l’est également grâce à la palette vocale de Valentine, capable d’envoyer de l’énergie et de la rage sur un morceau pêchu, partir en rap quand le beat l’impose et ajouter de la soul sur des morceaux plus calmes, comme les down tempo de KITB où certaines balades acoustiques de MTF comme Erase ou Stop Fighting, dernier morceau du projet avec un simple ukulélé-voix en guise d’outro.

Bref tu l’auras compris j’ai beaucoup aimé le projet, nos régions ont du talent, Manipulation Through Fear est dispo sur Itunes, Deezer et Spotify, si jamais tu veux en savoir plus je te renvoie à notre SoundCloud et la 18ème émission d’OTO-Tune où l’on a reçu Valentine et Bérenger pour une interview entrecoupée de morceaux live.

Tu peux retrouver Graffiti Fish en compagnie de Spaenk au festival Les Insolites de Cambrai le 24 mars prochain !

Bonne écoute !

 

Rédacteur: Zachalawa


0 commentaire

Recent Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>